Gif Environnement

CDT Réunion info à Bures le 14 novembre

mercredi 12 novembre 2014 par Gif Environnement

Les multiples enquêtes publiques auxquelles a donné lieu l’aménagement futur de la frange sud du plateau de Saclay , dans la perspective de la réalisation d’un campus d’enseignement et de recherche scientifique d’envergure internationale décidée par l’Etat , et largement alourdie par le dessein des communes d’étendre leur développement urbain sur le plateau, ont constitué l’occasion pour chacun de faire part d’observations et d’avis aux différentes étapes du déroulement des procédures administratives et réglementaires et de l’avancement du projet.

Engagées dans des conditions de segmentation et de chronologie discutables ces consultations successives, quelques peu désordonnées, sur des dossiers de contenu souvent substantiel, extrêmement détaillé et parfois complexe, sont apparues sans doute déconcertantes pour beaucoup d’habitants, en dépit de réunions d’information publiques organisées par les communes et par les collectifs associatifs et associations locales.

Malgré des réunions régulières d’échange des associations avec l’EPPS (l’Etablissement Public Paris Saclay, en charge de l’impulsion et de la coordination du projet Paris-Saclay), d’une part, et des réunions publiques de présentation dans les communes,de dernière heure avant les enquêtes publiques, d’autre part, les objectifs d’urbanisation substantielle de l’Etat, augmentée des demandes particulières des communes, n’ont que très faiblement évolué à la suite des enquêtes publiques.

A l’exception de la création de la Zone de Protection Naturelle, Agricole et Forestière -ZPNAF - ,devant garantir la préservation de quelques 2 400 hectares des espaces agricoles sur l’ensemble du plateau et 1 700 hectares d’espaces naturels et forestiers, résultat sans aucun doute essentiel suite à une mobilisation d’envergure du public, on ne peut que déplorer l’absence de prise en considération des avis et demandes formulées par les habitants, les associations et celles, particulièrement instruites et pertinentes, de l’autorité environnementale de la préfecture de région.

C’est donc une urbanisation dense et diversifiée, associant établissements d’enseignement et de recherche scientifique, activités économiques et logements qui va maintenant se développer sur les 7 kilomètres de la frange sud du plateau de Saclay , concentrant une population de l’ordre de 100 000 personnes : 59 000 étudiants , enseignants et chercheurs,plus 30 000 salariés des secteurs publique et privé, avec la réalisation de logements étudiants et familiaux destinés à accueillir quelques 30 000 résidents ( 8 900 sur le Moulon, 14 000 dans le secteur de Palaiseau, auxquels il est prévu d’ajouter 5 000 sur le site de Corbeville et 4 000 dans le quartier Camille Claudel à Palaiseau).

Une nouvelle enquête publique sur le Contrat de Développement Territorial (CDT) , qui aura lieu du 17 novembre au 18 décembre donne néanmoins une nouvelle occasion de s’exprimer sur ces orientations et projets d’aménagement, repris dans ce document qui fixe les perspectives de développement sur un périmètre un peu élargi, mais dont la frange sud du plateau de Saclay constitue la composante essentielle.

Le CDT est un document facultatif établi, sur libre décision de collectivités locales, avec l’ Etat . Dans le cadre de Paris-Saclay territoire sud, il concerne les villes de Palaiseau, Orsay, Gif, Bures, Saint Aubin et les Ulis. Il a pour objet de préciser les objectifs, les priorités et les engagements réciproques des partenaires sur les réalisations,durant une période de 15 ans dans les domaines de l’urbanisme, du logement,des transports, du développement économique, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers.

Les partenaires sont le préfet de région, représentant l’ Etat, les communes, la CAPS- le Conseil Général de l’Essonne et le Conseil Régional d’Ile de France).

Un décret de juin 2011 fixe très précisément les modalités de création de CDT, ainsi que les éléments qu’il doit comporter : périmètre territorial ; objectif et priorités ; programme des actions ; conditions de mise en œuvre, suivi, évaluations financières et conditions de financement.

Sont donc repris dans le CDT de la frange sud du plateau de Saclay tous les éléments actés consécutivement aux enquêtes publiques engagées ces dernières années, en particulier les ZAC de MOULON et de POLYTECHNIQUE .

Le CDT donnant obligatoirement lieu à enquête publique,les habitants sont invités à exprimer leurs avis et demandes sur tous sujets de son contenu afin d’en infléchir les orientations, les choix et les projets.

Les maires des communes se disposent, d’ailleurs, à proposer des amendements au dossier qui date de 2013, le maire de Palaiseau nouvellement élu, en particulier, en désaccord sur le nombre de logements prévus dans la ZAC du secteur de Polytechnique et sceptique sur le concept même retenu d’immersion de logements au sein des établissements de recherche et d’activités économiques.

Outre une faiblesse de contenu du dossier, au regard du décret du CDT , (absence de chiffrage sur les coûts, absence de précision sur les modes de financement et sur leur répartition entre les partenaires), les modalités de sa présentation à l’enquête publique suscitent interrogation : mise à l’enquête du dossier en son état à septembre 2013, hors modifications apportées ou demandées depuis, dont le mode de communication au public demeure incertain.

Toutes autres observations de fond seront à exprimer à l’occasion de l’enquête publique ( densification – circulation et déplacements – liaison plateau vallée – préservation des paysages – insertion des constructions – etc …)

La version du CDT de 2013 est consultable sur le site www.ville-gif.fr

Une réunion d’information sur le CDT , conjointe entre les communes de Bures, Gif et Orsay aura lieu vendredi 14 novembre à Bures à 20 H30 au Centre Culturel Marcel Pagnol, rue Descartes.

Pour surprenant que soit le choix de localisation de cette réunion, alors que c’est sur le secteur du Moulon de Gif que le projet va très majoritairement se déployer, ne manquez pas d’y participer afin d’avoir une information plus précise, poser toutes questions et connaître les positions des maires des communes sur le sujet.

Bien entendu les observations seront à communiquer à l’enquête publique après analyse du dossier qui sera en définitive présenté , à partir du 17 novembre.

Vous remerciant de votre attention et de votre participation.

voir aussi le site de GemGif


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 480 / 20065

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License